Contes Enchantés

Quatrième et dernier (?) volume de la série « Les Grands Livres de Luxe » sorti en 1959 aux éditions Fabbri.  Celui-ci est magnifiquement illustré par Gianni Benvenuti. C’est un livre au format 25,5 cm sur 32,5 cm sur du papier au grammage assez élevé.  Les illustrations toutes en couleurs sont splendides. Certaines en double page valent à elles seules de s’intéresser à cette publication.
Comme pour tous les livres de cet âge, il est difficile d’en trouver un en très bon état, n’hésitez donc pas, si le livre n’est pas parfait mais à un prix raisonnable à vous le procurer.

Illustration couleur, double page
Illustration en bas d’une page
Table des matières
Publié en 1959.

 

Les Fables de La Fontaine (Pescador)

Douzième volume de la collection « Les contes illustrés » publiée dans les années 1960 par les Editions Mondiales. Ce recueil de 7 fables de La Fontaine est illustré par Pescador. Comme pour toute la série, les illustrations sont en couleurs et parfois en pleine page.

Les trois contes :

  • L’Alouette et ses petits, avec le Maitre d’un champ
  • L’Ane et le Chien
  • Le Loup plaidant contre le Renard
  • Le Mulet se vantant de sa généalogie
  • L’Ane vêtu de la peau du Lion
  • La Cour du Lion
  • Les Frelons et les Mouches à miel

 

Un loup si gentil (Védère d’Auria, Couronne)

Pascale Védère d’Auria  (textes) et Pierre Couronne (illustrations) ont publié une série d’histoires sous la collection Conte de la Ferme au début des années 1990. Voici Un loup si gentil, publiée en 1990.
Très joliment illustré et entièrement en couleur avec certaines illustrations en double page, ce livre nous raconte l’histoire de Léon le loup qui cherche à se faire des amis mais que tout le monde fuit…

 

Tales of Beatrix Potter (Ballet, Lanchbery/Ashton)

En 1971 est sorti un film/ballet réalisé par Reginald Mills basé sur les Contes de Beatrix Potter. S’appuyant sur une musique composée par John Lanchbery, Frederick Ashton a imaginé de superbes costumes qui ont marqué les esprits. Cette version est disponible en DVD (Studio Canal) et même en Bluray pour le 40ème anniversaire (en import).

image tirée du film de 1971.

En 1992, Anthony Dowell adapte cette version de 1971 pour un ballet. Il y garde en particulier les magnifiques costumes créés par Reginald Mills. La critique n’est pas tendre avec cette production la jugeant trop longue et peu fidèle à l’esprit d’origine même si on admet que le publique apprécie, garde son sourire de bout en bout et ovationne le spectacle.

Et bien effectivement, oublions les critiques et profitons pleinement de cette version de ballet. La BBC a eu la bonne idée d’en capter les représentations du 23 et 27 décembre 2007 pour une sortie vidéo. Enregistré au Royal Opera House, Covent Garden de Londres, Paul Murphy conduit le Royal Ballet Sinfonia et livre une prestation splendide d’une musique absolument charmante. Les danseurs de The Royal Ballet exécutent à la perfection la chorégraphie et c’est un spectacle absolument magnifique qui nous est proposé.


Trop long? Les 76 minutes passent en un instant et ma petite fille (3 ans quand elle a regardé ce ballet pour la première fois) ne s’en lasse pas et demande parfois à le remettre au début lorsqu’il est terminé.
Peu fidèle à l’original? Certes oui, mais entre une production vidéo où le montage, les décors et les multiples prises permettent une certaine liberté de création, nous sommes ici sur scène, en direct, avec les limites que cela impose et donc forcément des partis pris par rapport à la version de 1971. Mais il n’en reste pas moins évident que ce ballet est une merveille de mise en scène. La musique est superbe, les danses sont magnifiques et les décors splendides. C’est un spectacle qui ne peut que ravir les enfants et bien entendu, les parents!


Au même titre que certains dessins animés, ce ballet est devenu un classique de notre maison et c’est avec plaisir que nous le regardons en famille encore et encore…

 

Contes Cruels (Grimm/Dockray)

Bon nombres des contes que l’on trouve dans les livres jeunesses sont des versions censurées, allégées et épurées des contes d’origine. Ceux-ci sont souvent bien plus cruels et destinés aux adultes.
Ce livre vous propose de (re)découvrir certains contes des frères Grimm mais dans leurs versions d’origines (traduction de Jacques Martinache).
Chaque conte est accompagné d’illustrations en noir & blanc ou en couleur réalisées par Tracy Sarah Dockray. Elle sont pour la plupart présentées en plein page.
Un livre très intéressant qui ne peut que ravir celles et ceux qui veulent retrouver l’origine de ces jolies histoires que l’on raconte à nos enfants.

La flèche noire (Stevenson/Cremonini)

Huitième livre de la collection « Les Grands Classiques Illustrés » parue dans les années 1960 aux Editions Mondiales. La flèche Noire est un recueil d’histoires extraites du livre éponyme de Robert-Louis Stevenson. Elles sont illustrées en couleurs par Cremonini. Les illustrations sont en pleine page voir même pour certaines en double-page et sont très soignées, assez typiques des illustrations de cette époque. Le format d’environ 25 cm sur 32 cm permet de pleinement profiter de ce magnifique travail.
Ce recueil ne reprend qu’une partie du livre d’origine et contient les passages suivants :

  • John-Arrange-Tout
  • Les révoltés des bois
  • La trahison de Sir Daniel
  • Sauvetage
  • Dick retrouve Joanna
  • La maison de la forêt

Comment devenir un ours gentil (Ivan Bates)

Ivan Bates a encore été peu publié en français mais voici un très joli livre sorti chez Albin Michel JeunesseComment devenir un ours gentil (The Hide-and-Scare Bear en V.O.) raconte l’histoire d’un ours pas très gentil et égoïste, en tous cas c’est ce que pense les autres animaux. Mais il va rencontrer Madame Lapin qui va lui apprendre qu’un bon gros câlin est souvent la meilleure façon de se faire remarquer.
C’est la deuxième publication en français pour cet illustrateur de talent. Et la deuxième parlant d’ours et de câlin. 🙂
Cette édition respecte le format d’origine et le travail est très soigné.

Histoire d’un Casse-Noisette (Hoffmann/Dumas/Ségur)


Publié en 1953 (le dépôt légal date du 4ème trimestre 1953) pour l’édition originale, cette Histoire d’un Casse-Noisette de Ernst Theodor Amadeus Hoffmann est présentée dans sa version française adaptée par Alexandre Dumas (peu fidèle à l’original d’ailleurs) et illustrée par Adrienne Ségur. Les magnifiques illustrations sont présentées en pleine page, certaines en couleurs, d’autres en noir & blanc.
Très difficile à trouver dans son édition d’origine (en bon état et à prix correct), les éditions suivantes sont identiques (c’est en tous cas ce que j’ai constaté pour d’autres livres de la même série, je ne possède que l’édition d’origine pour celui-là, voir Ib et Christine).

Illustration couleur, double page
Illustration pleine page en noir & blanc
couverture
La date de fabrication que l’on trouve à la fin (1953 pour cette édition d’origine)

Une vraie maman poule (Védère d’Auria, Couronne)


Pascale Védère d’Auria  (textes) et Pierre Couronne (illustrations) ont publié une série d’histoires sous la collection Conte de la Ferme au début des années 1990. Voici Une Vraie Maman Poule, publiée en 1992.
Très joliment illustré et entièrement en couleur avec certaines illustrations en double page, ce livre nous raconte l’histoire de Maman poule qui est partie chercher de la nourriture dans le bois et qui rencontre Rouquin le renard qui compte bien en faire son déjeuner…

Ali Baba et les 40 voleurs (André Bertrand)

Adapté à de nombreuses reprises en livre pour enfants, ce conte extrait des Mille et une nuits est un très grand classique. La version présentée ici est celle adaptée par Jean Bodar et illustrée par André Bertrand. Publiée en 1970 dans la collection L’âge d’or par Casterman, c’est une version joliment illustrée entièrement en couleur.
Cette version fut ré-éditée par Casterman, toujours dans la collection L’âge dor en 1981 mais avec une pochette différente.

Comparatif 1970/1981
Quitter la version mobile